Les Mille et une Nuits de Pépin Pern

14.50 €
ISBN : 9791096987429
Distribution : SARL Nouvelle Page
Pages : 129
Illustrations : 14
Résumé :
On raconte que les trolls laissent tranquilles les personnes qui s'acquittent d'une taxe de passage.

Pas celui-ci , et Pépin Pern en avait fait l'amère expérience.

Après les classique de la littérature de l'imaginaire dans son premier roman, "Au Crépuscule et Après", Raphaël Panarisi s'attaque ici aux contes avec une relecture fantastique des Mille et une Nuits.
Catégorie(s) :
SFFF
Jeunesse

Vous aimerez aussi ...

Ajouter un avis

Vous avez aimez ce livre et souhaitez donner aux autres l'envie de le lire ? Partagez ici votre expérience !

Note
UlysseLit
5
Alors voilà, je me suis fait prendre. Moi qui disais : « Non, les histoires pour enfants, ce n’est pas pour moi ! Non, les romans courts, ce n’est pas pour moi ! » Mais voilà, « Les Mille et Une Nuits de Pépin Pern » ce n’est pas seulement pour les enfants. Et je me suis fait prendre. Version fantasy des Mille et Une Nuits (contrairement au folklore oriental, on y trouve ici des trolls, des ogres et des dragons), cette histoire raconte les (més)aventures de Pépin Pern (j’adore l’allitération du nom), un jeune garçon qui est fait prisonnier par le Terrible Troll Cœur de Pierre. À l’image de Shéhérazade, Pépin, pour ne pas finir dévorer par le monstre, va gagner du sursis en contant chaque soir une histoire au monstre, et en prenant soin de ne pas la terminer pour la reporter au lendemain. C’est donc quatre « grands » contes que nous allons découvrir à travers les multiples récits de Pépin. Indépendantes les unes des autres, bien que quelques éléments les lient et nous font comprendre qu’elles opèrent toutes dans le même univers, chaque fable apporte au final une morale au monstre qui les écoute. Car oui, cela sert à ça, les contes. Et l’auteur l’a bien compris. Il se sert de l’imaginaire des contes pour faire passer un message, une morale, à ses protagonistes autant qu’aux lecteurs que nous sommes. Le coup de massue est porté avec un twist final inattendu, touchant et sincère. La plume de l’auteur est simple et en même temps très poétique. Même s’il vise un public plutôt jeune, on ne peut que constater une certaine maitrise des phrases, qui collent parfaitement à l’univers onirique du roman. Du coup, ben ça marche aussi pour un adulte comme moi ! On passe maintenant aux sublimes illustrations de Géromine Richard. Le coup de crayon donne un aspect gravure évidemment bienvenu dans ce genre de récit. J’aurais aimé les voir en plus grand tant ils fourmillent de détails. En bref, c’est un coup de cœur certain pour ce livre à l’écriture poétique, véritablement touchant et désarmant par le sujet qu’il aborde et qui se dévoile seulement dans les dernières pages. Et sans spoiler, croyez-moi, ce n’était pas évident à faire avec ce sujet, bravo à l’auteur. (J’ai donc hâte de lire son premier roman, « Au Crépuscule et après » qui semble quant à lui rendre hommage aux livres de la littérature fantastique classique).
SophieFontanel
5
Superbe roman qui mêle plusieurs contes pour au final les imbriquer les uns dans les autres d'une manière très intelligente. Mes enfants ont adoré. Mon fils de 11 ans a demandé à le lire une seconde fois et ma petite de 9 ans a eu plus de mal à appréhender le final mais c'est régalée sur les contes. Très belles illustrations.
Bdelhausse
4
Cela démarre en effet comme les 1001 nuits traditionnelles, mais avec un petit côté « forêts bien de chez nous », avec Pépin Pern qui est capturé par le Terrible Troll Coeur de Pierre... le seul troll caché sous un pont qui n'accepte aucun paiement des voyageurs en échange de la vie sauve. Il les mange tous. Voyant que le Troll est un érudit, il possède une bibliothèque, Pepin va alors commencer une série de contes à tiroirs et suites, afin de faire réfléchir et fléchir le Troll. Car l'idée de Pepin n'est pas de laisser le Troll se faire surprendre par le jour qui se lève et le transformerait irrémédiablement en pierre. Non, l'idée de Pepin est que le Troll change d'avis. C'est voulu. Mais on ne découvre les motivations de Pépin Pern qu'à la fin et c'est très chouette. S'ensuivent quelques contes tout à fait captivants, qui se répondent mutuellement car ils mettent en scène des lieux ou des personnages identiques. C'est toujours gai d'avoir des points de tangence entre contes et récits. Mais dans ce cas-ci, c'est intentionnel. La chute vaut la peine. Pepin est un finaud et les derniers paragraphes cueillent le lecteur avec tendresse et émotion. - En chacun de nous sommeillent deux créatures, dit Pépin. L'une représente la colère, l'avidité et la rancune. L'autre, à l'inverse, la sérénité, la bonté et le pardon. Ces deux créatures se livrent constamment bataille en nous, l'une contre l'autre. - Et laquelle l'emporte ? demande Coeur de Pierre. - C'est celle que l'on nourrit.
Retours aux catégories Découvrir nos auteurs Découvrir nos actualités Nous contacter
Le site Faralonn éditions utilise des cookies afin de vous garantir le bon fonctionnement de ses services. En cliquant sur "J'accepte", vous acceptez l’utilisation de ces cookies.
En savoir plus J'accepte