Chroniques de la cité 1 "La vallée"

14.50 €
ISBN : 9791096987290
Distribution : Hachette
Auteure : Magali Guyot
Pages : 220
Résumé :
Bien longtemps après qu’une guerre sale ait décimé une bonne partie des humains et ravagé les territoires, une Cité s’est reconstruite, poussant à l’extrême les précautions de survie, de sécurité et pérennité de la race. Un groupe se senatnat étouffé par les restrictions et technologies toujours plus envahissantes finit par se détacher et créer une nouvelle communauté au sein de la vallée.
Au détour d’une expédition en dehors de leur cité d’origine, Samuel, adolescent rêveur, créateur de robots, et Yanis, son meilleur ami à l’ambition exacerbée vont faire la rencontre d’une jeune Vallérienne. Au fur et à mesure des années, les choix des deux hommes aux tempéraments opposés vont les faire devenir sans le vouloir, les pièces maîtresses d’un jeu politique entraînant la guerre qu’ils voulaient tant éviter.
Catégorie(s) :
Fantastique
Science-Fiction

Vous aimerez aussi ...

Ajouter un avis

Vous avez aimez ce livre et souhaitez donner aux autres l'envie de le lire ? Partagez ici votre expérience !

Note
Daniel Leriche
5
Fiction ou anticipation ? Excellente description des jeux politiques et des rapports humains dans un cadre d'après cataclysme malheureusement pas si éloigné des réalités de notre monde actuel et à venir. Nous attendons la suite avec impatience !!!
Cathy "mille et une pages"
5
Très bon moment de lecture, vivement le tome 2 ! Une guerre sale a décimé une bonne partie des humains, certains survivants essayent de retrouver une nouvelle vie en reconstruisant une cité. Un groupe ne supportant pas les restrictions, les nouvelles technologies et la surveillance constante, décide de vivre à part et de créer une nouvelle communauté dans la vallée. Samuel et Yannis, deux adolescents, le premier rêveur et créateur de robots et le second à la grande ambition politique, vont voir au fil des années leurs amitiés mises à rude épreuve. Est-ce qu'une nouvelle guerre va avoir lieu ? J'ai trouvé la lecture de ce roman très agréable, l'auteure a réussi à me faire plonger dans l'univers qu'elle a créé et j'ai pris beaucoup de plaisir en le découvrant. Malgré un nombre important de personnages, je m'y suis vite retrouvé, mais au besoin Magali Guyot à eu la très bonne idée de nous proposer un lexique avec les personnages et les liens entre eux. L'histoire est très prenante, l'écriture de l'auteur est très agréable à lire et son style est très fluide. Je me suis beaucoup attaché à certains personnages et j'ai eu de très bonnes surprises et d'autres qui font moins plaisir au fil des pages, l'auteure a été très audacieuse et elle m'a complètement bluffé sur certains choix qu'elle a fait. Ayant passé un super moment de lecture, j'ai hâte de lire le deuxième tome pour connaître la suite et me replonger dans l'univers de Magali.
Soazig Sucher
5
Un titre à ne pas manquer ! Alors qu’une bombe sale a décimé une grande partie des humains et des territoires, certains survivants ont reconstruit une Cité sous haute surveillance, alors que d’autres ont choisi de se retirer dans la Vallée et vivre plus simplement. Samuel et Yannis, deux adolescents, font la connaissance d’une Vallérienne lors d’une expédition en dehors des murs de la Cité. La jeune femme et Samuel tombent amoureux. Mais dans un contexte politique très tendu entre les deux communautés, leur vie de couple est très compliquée. Très attaché à la Vallée et à ses habitants, Samuel devient conseiller chargé des relations Cité-Vallériennes, et son ami d’enfance Yannis le Haut-Conseiller au sein d’une Cité toute puissante. Les deux hommes vont vite comprendre que leurs choix vont les séparer petit à petit, et que, pire encore, ils vont devenir les pions d’un jeu politique complexe qui va mener inévitablement à une nouvelle guerre… Lorsque vous lisez un roman de Magali Guyot, attendez-vous à être surpris. Elle va vous emmener où elle a envie de vous emmener, en vous proposant des choix scénaristiques souvent inattendus, et ce sans aucun détour. Je me suis très rarement attachée autant à des personnages, et malgré la perte tragique de certains, on continue pourtant notre lecture avec un immense plaisir, car Magali sait comment nous en faire aimer d’autres tout autant. Son univers est joliment construit, entre modes de vie bien différents entre Cité et Vallée, conflits politiques et histoire des personnages, rien n’est laissé au hasard. Son écriture est fluide et ce premier tome se dévore.
Lauriane M.
5
Je me suis laissée embarquer dans cette histoire sans aucun regret. J'ai adoré du début à la fin. Le style d'écriture est fluide et très agréable. L'autrice parvient à nous emmener là où elle veut sans nous perdre une seule seconde. Ses personnages sont attachants et très bien construits. Les différents retours en arrière donnent de la texture au récit. Je n'ai qu'une hâte, c'est continuer à suivre cette histoire ! N'hésitez pas une seconde :)
Eric L.
5
Frileux des dystopies, j'ai entamé ce roman sans conviction...pour finalement ne plus le lâcher. On suit une intrigue bien écrite où le pouvoir et les relations humaines se font la guerre. Les personnages sont attachants et humains pour le meilleur et pour le pire. La fin choquante ne laisse pas de marbre. Un très bon moment lecture
Justine P. "Lire une passion"
4
Lorsque Magali Guyot m'a proposé de lire son roman, je n'ai pas su résister parce que j'avais adoré son premier que j'ai lu d'elle "2030". J'avais beaucoup aimé sa plume, alors j'étais curieuse de la découvrir dans une autre histoire. Et ce que je peux dire, c'est que j'ai adoré et que ce premier tome prend bien aux tripes ! C'est un premier tome qui met en place un univers fouillé, recherché et assez additif. Mais pour un premier tome, l'auteure ne lésine pas sur l'action et le suspense pour tenir ses lecteurs en haleine ! Dans un premier temps, c'est vrai que j'ai eu un peu de mal à comprendre qui était qui et les rôles qu'ils avaient. Mais au fil des pages, il est indéniable qu'on finit par s'attacher à chacun des personnages et qu'on est pris au jeu de cette intrigue assez particulière et bien menée. Mais je vous préviens : prévoyez près de vous des mouchoirs, parce que Magali Guyot n'est pas là pour prendre soin de votre petit cœur. Au contraire, elle le malmène pour rendre cette histoire touchante, réaliste et intéressante. Les personnages souffrent, comme de vraies personnes qui vivraient des choses difficiles dans la vie réelle. Et c'est bien ça que j'ai aimé : qu'elle n'épargne pas ses personnages.
Lisa Giraud Taylor
4
Nous sommes dans une Cité, comme le titre l'indique, qui a survécu à des bombes sales aux alentours de 2050… Il y a plusieurs castes de cette société qui s'est réorganisée autour d'un Haut Conseiller… Ce groupe a créé une société réglementée, faire de règles, et de technologies avec des robots pour aider les humaines. On suit deux jeunes adolescents, Samuel et Yannis, le créateur et l'ambitieux, qui décident de faire une expédition hors de la cité pour explorer ces endroits interdits et font la connaissance d'une jeune fille appartenant à la peuplade les Vallériens. Petit à petit, les années passant, on les retrouve entre enjeux politiques, secrets, tromperies etc. Ce roman se lit vite et démarre par des explosions… et une liste de personnages principaux qui donne le ton… entre manipulation génétique, robotique et humanisme. Dès le début, on est projeté dans le futur, puis on découvre le passé et le présent. On s'attache à certains personnages, et moins à d'autres, on regarde la complexité des relations et les intrigues politiques avec un intérêt certain. L'auteur nous mène là où elle le souhaite, doucement, et je n'ai aucun doute sur le fait que le tome 2 nous donnera les clés de certains événements que nous avons subis ! Son propos et sa ligne directrice sont clairs et le message sous-jacent n'est pas utopique du tout… Je ne vais pas vous en dire plus mais si vous aimez les dystopies avec un relent d'intrigues politico-amoureuses, cela devrait vous plaire.
Sandrine Decroix
4
Dans cette dystopie, vraiment originale, l’humain côtoie les robots sans qui ils ne peuvent rien faire ou presque. La technologie a envahi leur quotidien. Les Hommes, à la suite de la « bombe sale », sont tenus de trouver de nouvelles terres exploitables, mais surtout où trouver de quoi survivre. Samuel et Yannis, sont les personnages principaux. On les suit dans toute une série d’évènements, depuis leur adolescence jusqu’à l’âge adulte, qui n’épargnent personne. Enjeux politiques, amoureux, conflits, retournements de situation. Rien ne se passe comme prévu et c’est tant mieux. Les personnages sont attachants. J'aime bien Alaric :) Yannis m'a surprise, agacée également. Franchement, je me demande ce que cela va donner dans le prochain tome! Magalie Guyot joue avec nos sentiments, nos nerfs, disons-le clairement. Ce premier tome nous présente un univers fouillé, recherché, bien construit, servi par une plume agréable et fluide. Le prologue nous met tout de suite dans le bain, dans l'atmosphère de cet univers futuriste. La liste des personnages principaux au début du roman est vraiment très utile pour bien comprendre les différents protagonistes. En bref : un bon premier tome dont on en envie de connaître la suite.
"Light and smell"
4
Le monde tel que nous le connaissons a plus ou moins été rayé de la carte par la folie humaine et quelques bombes sales. L’humanité a donc frôlé l’extinction avant de renaître de ses cendres. Au fil des années, une communauté s’est installée et développée au sein de la Cité, un endroit protégé de la contamination extérieure. Si ses habitants ont connu d’intéressants progrès technologiques avec une utilisation importante de la robotique, les libertés ont, quant à elles, été quelque peu étouffées, voire bafouées, par de nombreuses règles liberticides destinées à préserver l’humanité. Désirant retrouver une vie plus simple hors du contrôle des autorités, des individus ont néanmoins préféré renoncer à leur confort de vie et à la technologue pour s’installer hors de la cité, au sein de La Vallée… Magali Guyot nous propose ici un roman prenant qui se concentre avant tout sur les relations humaines qu’elles soient entre deux amis que tout oppose ou deux communautés qui se regardent en chiens de faïence. Non dénué de réflexions pertinentes notamment sur l’amitié, les différences, la tolérance, la science et la morale, ce roman offre également un voyage immersif dans les arcanes du pouvoir où, comme vous le verrez, tous les coups sont permis !
Light and smell
2
Le monde tel que nous le connaissons a plus ou moins été rayé de la carte par la folie humaine et quelques bombes sales. L’humanité a donc frôlé l’extinction avant de renaître de ses cendres. Au fil des années, une communauté s’est installée et développée au sein de la Cité, un endroit protégé de la contamination extérieure. Si ses habitants ont connu d’intéressants progrès technologiques avec une utilisation importante de la robotique, les libertés ont, quant à elles, été quelque peu étouffées, voire bafouées, par de nombreuses règles liberticides destinées à préserver l’humanité. Désirant retrouver une vie plus simple hors du contrôle des autorités, des individus ont néanmoins préféré renoncer à leur confort de vie et à la technologue pour s’installer hors de la cité, au sein de La Vallée… Une décision qui ne sera pas sans conséquence sur le long terme, les accords entre les deux populations n’empêchant pas les tensions de croître au fil des ans, a fortiori quand des personnes œuvrent dans l’ombre pour s’accaparer les terres et les ressources des Vallériens. Dans ce roman, il est question de politique, de gouvernance et de jeux de pouvoir, des thèmes que j’apprécie quand ils sont, comme ici, traités avec beaucoup de dynamisme et d’intelligence. Alors que la situation entre les personnes de la Cité et celles de La Vallée s’envenime, on comprend assez vite que les tensions ne sont pas inhérentes aux habitants, mais bien le fruit de tractations secrètes motivées uniquement par l’appât du gain et la soif de pouvoir. Il est ainsi cruel de voir à quel point des personnes peuvent être sous le joug de politiciens n’agissant que dans leurs propres intérêts ! Heureusement, tout le monde n’est pas dupe et ne se laisse pas aussi facilement manipuler… Certaines personnes comme Samuel vont ainsi travailler d’arrache-pied pour pacifier les relations avec les Vallériens et tenter de préserver le cadre de vie de cette population, ses traditions et son envie de rester éloignée de règles toujours plus lourdes et parfois choquantes. Il est ainsi interdit au sein de La Cité de procréer de manière naturelle, tous les enfants devant être créés en laboratoire. Officiellement, pour éviter la transmission de tares génétiques, mais dans les faits, c’est avant tout pour s’assurer de n’avoir que des enfants parfaits élaborés en fonction de critères précis. Une politique d’eugénisme qui n’en porte pas le nom, mais qui en a toutes les apparences… Le progrès technologique est donc une arme à double tranchant dans cet univers où il est utilisé autant pour assurer la survie de l’espèce humaine que pour contrôler les individus. Un point qui ne dérange guère Yannis, le meilleur ami de Samuel. Mû par une ambition démesurée résultant de son éducation stricte par un père obsédé par le pouvoir, ce personnage n’attire pas vraiment la sympathie. Il est d’ailleurs déroutant de considérer les liens l’unissant à Samuel, un homme bon, volontaire, pacifiste et profondément humain, tout ce que n’est pas et ne sera probablement jamais Yannis. Le tour de force de l’autrice est d’avoir su alterner passé et présent pour nous permettre de comprendre comment ces deux êtres si différents ont pu nouer des liens profonds et étroits. Mais au fur et à mesure de la lecture et des événements, on ne peut toutefois que se poser des questions sur la pérennité de cette étrange amitié, les rêves des deux adolescents, devenus hommes, se fracassant avec force contre la réalité et leurs responsabilités respectives. Y a-t-il encore une place pour Samuel l’utopiste, marié à une Vallérienne, dans la vie de Yannis ? Et y a-t-il encore une place pour Yannis, l’ambitieux prêt à tout pour atteindre ses objectifs, dans la vie de Samuel ? Des questions dont je vous laisserai découvrir les réponses, mais je peux néanmoins vous dire que l’autrice ne tombe pas dans la facilité, et m’a même plusieurs fois étonnée, ce qui est toujours appréciable… En plus des deux amis, la galerie de personnages secondaires est variée et plutôt bien pensée pour vous faire passer par de multiples émotions. Certains personnages m’ont ainsi inspiré un profond dégoût quand d’autres m’ont impressionnée comme Alaric, le tuteur de Samuel, ou la femme de ce dernier. Forte, déterminée et courageuse, elle a sacrifié beaucoup pour être auprès de son mari, mais n’en demeure pas moins une femme de conviction qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Un bon exemple de la force de caractère des Vallériens, une communauté que j’aurais apprécié de découvrir un peu plus en détail, mais cela est peut-être prévu dans le tome suivant… L’amitié entre Samuel et Yannis et l’ambiguïté qu’elle dégage est intéressante tout comme la complicité et l’amour unissant Samuel et sa femme, mais je dois avouer avoir aussi été très touchée par la relation entre Samuel et son robot, Fento, qu’il a construit lui-même. Fento accompagne son créateur partout et a, au fil du temps, développé sa propre personnalité, ce qui donne des propos parfois surréalistes, parfois assez drôles. Une logique robotique teintée d’émotions humaines qui rend ce robot très très attachant, voire très touchant, notamment dans sa volonté de protéger sa « famille ». Le cœur du roman n’est pas là, mais avec un tel protagoniste, la question des intelligences artificielles et de leur degré d’humanité se pose surtout si l’on met en parallèle l’humanité de Fento face aux atrocités commises par des êtres qui se comportent plus en robots froids et calculateurs qu’en êtres de chair et de sang… En conclusion, Magali Guyot nous propose ici un roman prenant qui se concentre avant tout sur les relations humaines qu’elles soient entre deux amis que tout oppose ou deux communautés qui se regardent en chiens de faïence. Non dénué de réflexions pertinentes notamment sur l’amitié, les différences, la tolérance, la science et la morale, ce roman offre également un voyage immersif dans les arcanes du pouvoir où, comme vous le verrez, tous les coups sont permis !
Retours aux catégories Découvrir nos auteurs Découvrir nos actualités Nous contacter
Le site Faralonn éditions utilise des cookies afin de vous garantir le bon fonctionnement de ses services. En cliquant sur "J'accepte", vous acceptez l’utilisation de ces cookies.
En savoir plus J'accepte